IMPORTANT ! A LIRE — 09-07-2019

ALERTE : où sont passés les chats de Frigolet ?

SIGNEZ NOTRE PÉTITION ! (voir en bas) SUIVEZ L’ACTUALITÉ SUR CE SUJET VIA NOTRE PAGE FACEBOOK.

En lieu et place du traditionnel message de bienvenue sur le site, nous relayons notre grande inquiétude (#euphémisme) quant au sort des chats de l’abbaye de Frigolet.

Depuis des années, une colonie de chats libres vivait dans les environs et nous nous occupions de les nourrir, après les avoir tous fait stérilisés pour éviter leur prolifération. La situation était donc stable.

Mais depuis peu, l’arrivée d’une nouvelle communauté de moines a changé la donne. Fermés au dialogue, nous mettant des bâtons dans les roues dès que cela était possible, les moines faisaient tout pour que nous ne puissions pas nous occuper des chats correctement. Situation dont on s’accomodait « bon an, mal an », arrivant tout de même à faire survivre la colonie de chats.

POURTANT, la situation a dégénéré rapidement ces derniers jours. Un matin, lors de l’arrivée des nourricières comme chaque jour, ces dernières découvrent sur les lieux une rubalise (voir photos ci-bas) qui empêche l’accès au site pour y déposer les croquettes. L’inquiétude grandit fortement.

Depuis ce jour, les chats, dont le nombre s’élevait à environ 25, sont introuvables. Que s’est-il passé ? Où sont-ils aujourd’hui ? Eux qui, tout en étant sauvages, venaient tous les jours manger les croquettes déposées, ne viennent plus.

Seuls deux ou trois chats sont encore là, mais, ce qui rajoute à l’inquiétude grandissante qu’un malheur est arrivé, c’est que leur attitude a complètement changé : totalement effrayés, apeurés à l’approche des nourricières qu’ils connaissent pourtant et dont ils n’avaient pas de crainte, leur attitude est différente.

Quelque chose s’est passé. Tous ces éléments mis en concordance laissent présager d’un grand malheur.

Nous n’accusons personne. Nous ne savons pas. Nous ne pouvons que supposer, mais ce que nous souhaitons, c’est savoir. Nous le répétons, encore et encore : que s’est-il passé ?

La communauté de moines ne répond ni à nos appels, ni aux sollicitations de la presse, mobilisée comme nous pour tirer au clair cette situation.

Nous avons lancé une pétition pour faire connaître l’élan citoyen concerné et inquiet autour du sort de ces chats. Si leur sort vous touche, si vous souhaitez que lumière soit faite sur les évènements des derniers jours, merci de la signer et de nous apporter votre soutien dans notre lutte en la partageant un maximum.

Nous comptons sur vous. Nous croisons les doigts. Nous espérons que nos pires pensées ne soient que des pensées et ne s’avèrent que de l’imagination. Mais tant de signes qui vont dans la même direction… Nous gardons espoir, nous voudrions tellement croire à une issue heureuse, un bête malentendu, mais dire que notre inquiétude et notre désespoir grandissant sont à leur paroxysme serait plus proche du sentiment qui nous habite.

savoir plus… (sur nous, ce qu’on fait… d’habitude nous aimons mettre un trait d’humour — qui ne fait peut-être rire que nous d’ailleurs — mais aujourd’hui, en ce moment, avec une telle actualité, le coeur n’y est pas).